Free Essay

Complexité - Modèle de Grenier

In: Business and Management

Submitted By antoinea
Words 1282
Pages 6
Complexité

I. Les modèles de Duncan, Perrow et Grenier présentent un principe de fond très similaire :
Tous s’accordent sur le fait que plus l’environnement et l’action sont simples, plus le mode de prise de décision doit être rationnel. Ainsi selon le modèle de Perrow, lorsque les procédures de résolution de problèmes sont analysables, et les exceptions pouvant survenir sont faibles, il convient alors d’utiliser une technologie routinière, parfaitement rationnalisée. De même, selon l’approche de Duncan, lorsque l’environnement est simple et statique, l’entreprise instaure alors une organisation mécanistique, avec des modes de prises de décisions également rationnels. Enfin, selon le modèle de Grenier, aux 1ers stades de développement de l’entreprise, soit lorsque l’environnement et les variables sont encore relativement simples, on utilise également un mode de prise de décision rationnel (système spécialisé, management formel…).
A l’inverse, les 3 modèles se rejoignent sur le point suivant : plus l’environnement et l’action sont complexes, plus la réponse doit être unique, spécialement conçue pour le problème précis. Ainsi, selon le modèle de Grenier, à mesure que l’entreprise avance dans son développement, l’action se complexifie, amenant alors à apporter des réponses uniques à chaque problème. De même, selon le modèle de Perrow, une situation complexe amène la nécessité de mettre en place de la R&D et d’apporter ainsi une réponse parfaitement adaptée et spéciale pour le problème en question. Enfin, selon l’approche de Duncan, le phénomène est le même : plus l’environnement est complexe, plus l’on doit tendre vers une organisation organique, soit souple, pouvant s’adapter à toutes les situations.
Lorsque l’environnement et l’action sont d’une complexité moyenne, il convient d’opter pour un mode gestion intermédiaire mêlant à la fois souplesse et rigidité. Il s’agit ainsi pour l’entreprise de s’adapter en toutes circonstances à la situation et à son environnement.
Ces modèles présentent également quelques différences qu’il convient de relever.
En effet, le modèle de Grenier, bien que correspondant aux théories de la complexité, établit contrairement aux autres modèles un système plus ou moins rationnel : il définit cinq étapes qui selon lui arriveront inévitablement lors du développement de toute entreprise. Il intègre donc la complexité dans un modèle rationnel puisque comportant des étapes distinctes et logiques.
Par ailleurs, selon le modèle de Duncan, c’est toute l’entreprise qui s’adapte à la complexité de l’environnement, tandis que le modèle de Perrow ne met en avant que la nécessité d’adapter la technologie à la situation. Cette observation est cependant à nuancer car l’on peut supposer qu’un changement de technologie amène un changement de la majeure partie de l’organisation.

Nous trouvons ces modèles très pertinents et rejoignons l’idée principale qu’évoquent ces théories : un manager en entreprise ne peut prendre de décision sous le mode rationnel uniquement si certaines conditions sont réunies : simplicité de l’environnement et de l’action. Dès lors que l’environnement devient complexe, le mode de prise de décision est alors unique et adapté individuellement à chaque problème. Une entreprise doit ainsi savoir faire preuve de réactivité et d’adaptation à tous les éléments qui entrent en jeu et forment un environnement complexe. II. Comment Grenier décrit-il la résolution de chaque crise en termes de systèmes cybernétiques de plus en plus élaborés ?
« Cybernetics is the interdisciplinary study of the structure of complex systems, especially communication processes, control mechanisms and feedback principles ” (La cybernétique est l’étude de la structure de systèmes complexes, en particulier les systèmes de communication, les mécanismes de contrôle et les principes de réactions.
Grenier distingue cinq phases dans la croissance des sociétés. Les crises systémiques marquent les liaisons entre ces différentes phases. Ce que Grenier nous enseigne est que chacune de ces étapes constitue un système cybernétique de plus en plus élaboré. Pourquoi ?
Selon Grenier, la Créativité est le moteur du développement de l’entreprise lors des premières étapes : l’activité de la société débute, les équipes doivent faire preuve de créativité, l’atmosphère au sein de la société est sain, il n’y a pas encore de véritable hiérarchie, ni de réelle structure ou organization, et les processus de communication ne sont pas encore parfaitement élaborés. Ceci conduit à la première crise, une crise de leadership, de « rigueur » : la professionnalisation du management est alors la solution généralement privilégiée par les entreprises.
Grenier décrit ensuite les autres phases et crises liées : * Croissance axée sur la directivité conduisant à une crise d’autonomie : le passage d’un système désorganisé (phase 1) à une organisation structurée demande une forte adaptabilité, qui peut soulever des problèmes. La solution résidant dans la délégation des responsabilités et la participation. * Croissance axée sur la délégation conduisant à une crise de contrôle : en déléguant les responsabilités, le pouvoir peut diviser les parties, chacune voulant s’imposer. La solution de Grenier réside dans la coordination de tous les efforts pour maintenir un équilibre général.

* Croissance axée sur la coordination qui conduit à la crise de la bureaucratie : bien que tout le monde semble être d’accord, ou tout du moins coordonné, cette étape conduit au final à de nouvelles divisions, en particulier entre le top management et les équipes opérationnelles. La solution semble se trouver dans la maintenance et le développement de la coordination entre les équipes, afin de développer une véritable culture d’entreprise.

* Croissance axée sur la collaboration : les équipes partagent les même valeurs, toutefois, Grenier avertit d’un risque d’atteindre un niveau de saturaion à ce niveau.
Nous pouvons observer que ces crises deviennent de plus en plus complexes, les systèmes évoluant par la succession de crises conduisant à des changements significatifs dans l’entreprise : les équipes soudées de la phase 1 se divisent dans la phase 4. Les crises structurelles sont remplacées par des crises de « contenu ».
III. Prendre une décision de manière rationelle est possible seulement dans des conditions très restreintes. Ce n’est pas possible en cas de désaccord, d’ambigüité ou d’incertitude. Mais que signifie le terme rationnel ?

Tout d’abord, une prise de décision rationelle doit se dérouler dans un univers simple et statique, c’est-à-dire un univers dans lequel le nombre et la fréquence de changements et de variables doit être le plus petit possible. A l’inverse, plus l’environnement est coplexe et dynamique, plus les process de résolution ou de prise de décision nécessitent un jugement approfondi et de nombreuses compétences pour touver une unique solution par une unique méthode. En effet, dans le cas d’une telle situation, chacune des solutions ne peut pas être analysée par les même moyens ou les mêmes outils.
Pour ces raisons, selon les désaccords, l’ambigüité ou les incertitudes dans une situation, les actions et les réponses requises doivent être différentes des règles préétablies et des procédures habituellement utilisées dans un processus rationnel de prise de décision.
En effet, dans le domaine de la prise de décision, le terme « rationnel » fait appel à des notions de processus et de solutions répétitifs et familiers, qui sont applicables à plusieurs situations organisationnelles. Certaines techniques existent pour plusieurs cas, elles sont connues et peuvent être facilement appliquées. Toutefois, ceci ne peut être véritablement efficace que lorsque toutes les variables sont facilement identifiables, connues et maîtrisées. C’est pour cela que la prise de décison « rationnelle » ne peut avoir lieu que dans un univers simple et stable, dans lequel les variables évoluent peu.
Prenons ici un exemple concret : la différence qui existe entre un marché local et un marché globalisé. Dans le premier, les parties prenantes sont facilement identifiables, les transactions s’effectuent rapidement et les échanges sont directs. Il est donc facile d’établir une stratégie selon toute rationalité. Dans un marché mondialisé, il faut prendre en considération un nombre d’acteurs beaucoup plus élevé, et évaluer les interactions entre chacun de ces acteurs, qui peut influencer leur comportement respectif. Les variables évoluent donc beaucoup plus vite et il est beaucoup plus difficile de prévoir ces évolutions.…...

Similar Documents

Free Essay

Les Apports Des Médias Offline Dans Une Stratégie de Promotion D'Un Site Internet

...Dans cette première partie, nous allons étudier l’aspect théorique de notre problématique. Nous ferons un bilan sur les différents travaux académiques portants sur notre problématique. Nous tenterons de comprendre l’évolution d’Internet en tant que nouveau media de masse et de se rendre compte des perspectives qu’il offre. Au terme de ces avancées, nous formulerons une problématique, puis nous élaborerons deux hypothèses pour axer nos recherches. L’efficacité du media Internet et ses possibilités. Depuis son arrivée dans le milieu des années 1990, Internet a connu de nombreuses évolutions. Sa progressive démocratisation et les progrès techniques que le Web a connu en ont fait un réel media de masse. Cependant, à la différence des medias traditionnels tels que la presse ou la télévision par exemple, Internet offre une nouvelle forme de publicité. En effet, il permet une approche plus précise de la cible désirée, mais surtout l’interactivité proposée permet une nouvelle relation avec le consommateur. 7 8. 1 - Considérer Internet comme un media de masse particulier… Internet est désormais considéré comme un media de masse dans les pays occidentaux. Si bien que les annonceurs sont de plus en plus nombreux à allouer une partie de leur budget communication dans Internet. Les avantages sont nombreux puisque le Web permet une réelle interactivité avec le consommateur, on parle de même de « media interactif »1, le message n’est plus à sens unique autrement dit les annonceurs ne sont......

Words: 4725 - Pages: 19

Free Essay

Fiche de Lecture Sociologie Des Organisations

...UNIVERSITE PARIS XII Val de Marne Centre de formation INFA UFR SESS - STAPS CFA « Métiers du Tourisme » FICHE DE LECTURE LA SOCIOLOGIE DES ORGANISATIONS de PHILIPPE BERNOUX Pour l’obtention du Master Sciences de la société Mention Education, Travail et Formation Spécialité Conduite de projets et Management des Organisations Option : Management de projets événementiels Solène GERON Juillet 2008 SOMMAIRE PREMIERE PARTIE ! Raisons du choix de l’ouvrage ! Biographie de l’auteur ! Bibliographie complémentaire DEUXIEME PARTIE ! Postulats ! Hypothèses centrales ! Démonstration TROISIEME PARTIE ! Résumé de l’ouvrage QUATRIEME PARTIE ! Discussion et Critique ! Actualité de la question traitée dans ce livre ! Conclusion sur l’intérêt que vous avez trouvé à ce travail PREMIERE PARTIE RAISONS DU CHOIX DE CET OUVRAGE L’ouvrage La Sociologie des Organisations doit être lu et étudié par les étudiants dans le cadre de la première année du Master Management de projets événementiels. BIOGRAPHIE DE L’AUTEUR Philippe Bernoux est sociologue, docteur d’état, directeur de recherche au CNRS. Il est également le fondateur du Groupe lyonnais de sociologie industrielle (CNRSuniversité de Lyon II). Il a mené et mène des recherches sur le fonctionnement des entreprises, sur leur création, leur organisatio et l’effet des nouvelles technologies. Il a enseigné dans plusieurs écoles d’ingénieurs, à l’université, dans des centres de formation continue et dans de nombreuses entreprises.......

Words: 9094 - Pages: 37

Free Essay

Gestion Des Risques

...La gestion des risques dans les entreprises françaises : état des lieux et émergence d’une approche cognitive et organisationnelle Caroline Aubry Maître de conférences Université Toulouse III - Laboratoire Gestion et Cognition (LGC) (EA 2043) IUT A Paul Sabatier , Département Techniques de Commercialisation, 115 F route de Narbonne, BP 67601, 31.077 Toulouse Cedex 04 Tél : 05.62.25.81.50 / Fax : 05.62.25.81.70 E-mail : caroline.aubry@iut-tlse3.fr Résumé Les objectifs de cette communication sont de savoir où en sont les entreprises françaises face aux risques et leur gestion, d’en proposer une approche globale intégrant la dimension cognitive. La vision des entreprises face au concept de risque, leur démarche de gestion des risques, les bénéfices attendus, les obstacles rencontrés sont analysés. Mots-clés : cognition, gestion gestionnaire de risques, risque. des risques, Abstract The objectives of this paper are to know which position the French firms have in front of risks and their management and to propose a global approach of risks including a cognitive perspective. We investigate the firms view on the risk, the way they manage theirs risks, the expected advantages, the encountered impediments. Key-words : knowledge, risk, risk-management, risk manager. 1 « Le risk-management : tout le monde en parle mais que fait-on ? », tel est le titre d’une table ronde organisée par le CREFIGE1 en 2003. Propulsée sur le devant de la scène dans un environnement marqué par la......

Words: 8301 - Pages: 34

Free Essay

Les Facteurs de Risques Dans La Mise En Oeuvre D'Un Erp

...intégrer de plus en plus des outils basés sur les technologies de l’information et la communication, en l’occurrence les Enterprise Ressource Planning (ERP). Cet outil permet une gestion homogène et cohérente du système d’information (SI) de l’entreprise en particulier pour la gestion commerciale de la chaine de production à la vente d’un produit. Donc, il serait intéressant de pouvoir évaluer la réussite de l’intégration d’un ERP et son impact dans l’entreprise. Qu’est ce qu’un ERP ? L’acronyme ERP signifie « Enterprise Ressource Planning » traduit en français par Progiciel de Gestion Intégré ou PGI. ERP est le terme le plus couramment utilisé. Emanant d’un concepteur unique, un ERP est un progiciel qui permet de gérer l’ensemble des processus d’une entreprise intégrant l’ensemble de ses fonctions. On peut parler d’ERP lorsqu’on est en présence d’un SI composé de plusieurs applications partageant une seule et même base de donnés, par le biais d’un système automatisé prédéfini et éventuellement paramétrable, dont l’usage est appelé un moteur de workflow. Cette synthèse s’articule autour de trois parties. Il s’agit dans une première partie de revenir sur le contexte de l’évolution des solutions ERP dans les entreprises. Dans une seconde partie, nous étudierons la mise en œuvre d’un ERP et ces perspectives théoriques de la planification des procédures. Et enfin, nous analyserons les facteurs de risques liés à l’implémentation d’un ERP. I. Contexte d’évolution des......

Words: 2009 - Pages: 9

Free Essay

Contractul de Lohn

...Operatiunea de prelucrare in lohn, numita si productie la comanda, s-a dezvoltat mai ales pe relatiile din Vest-Est si Nord-Sud, prin delocalizarea de catre firmele occidentale a unor productii industriale intensive in manopera in tari din Europa Centrala si de Est sau din regiuni in curs de dezvoltare. Prelucrarea in lohn consta intr-o afacere economica internationala desfasurata pe baza contractuala intre doua firme din tari diferite, in care una executa lucrari la comanda (prelucreaza materii prime, materiale, produse semifabricate), dupa modele, desene si sub marca celeilalte firme, acesta din urma preluand produsul finit in scopul desfacerii sale pe piata. Atat in teoria economica, cat si in practica, in conditiile in care exportatorul prelucreaza materialele ordonatorului se apreciaza ca luhnul este activ. Fara aceasta conditie, lohnul este pasiv. Operatiunile de prelucrare in lohn angajeaza raporturi de colaborare si in productie, in tehnica, si, ca atare, ele pot fi luate in considerare drept actiuni de cooperare economica internationala, indeosebi in formula cunoscuta sub denumirea de “productie la comanda”, insa si sub denumiri precum “comert de monopol” sau “export de manopera”. Intr-o anumita masura, lohnul constituie o sursa de promovare a reexporturilor, deoarece importatorul, de regula, vinde produsele respective in principal pe piete straine. Operatiunea de prelucrare in lohn se diferentiaza de operatiunile clasice de......

Words: 1326 - Pages: 6

Free Essay

La Politique de Diversité Et La Grh

...La politique de diversité et la GRH | | | | Avril 2013 INTRODUCTION De nos jours, la diversité est devenue un terme de plus en plus populaire dans le domaine de la GRH. Alors qu’auparavant les discriminations reposaient essentiellement sur les différences économiques (bourgeois et prolétaires, riches et pauvres…), aujourd’hui elles se fondent sur des classifications identitaires telles que la couleur de peau, le sexe, la culture… Le concept de diversité poursuit l’idée d’une organisation sans discriminations ni injustices. Beaucoup clament que la diversité est source de performance pour l’entreprise. D’autres défendent l’idée suivante : alors que la diversité est d’abord implémentée dans une optique de suppression de toute forme de discrimination au sein de l’organisation, elle contribuerait au contraire à la consolidation des différences, incitant même certaines minorités à mettre en avant des attributs non observables (l’appartenance religieuse, par exemple). L’objectif de ce travail est donc d’analyser dans quelle mesure ces deux points de vue peuvent être considérés comme ayant une influence réelle sur l’organisation. Est-ce une réelle philosophie intégrée ou une stratégie commerciale ? Concept de diversité Le mot diversité intègre une dualité : * D’une part, les caractéristiques démographiques (origine, nationalité…) et les particularités sociologiques du personnel (sexe, âge, culture, handicap…). La diversité augmente la complexité de......

Words: 5178 - Pages: 21

Free Essay

De Beers

...stratégique | |Nom des étudiants |Chioderoli Christophe | | |Clavel Antoine | | |Curot Maxime | | |Hyvrier Sylvain | | |Russo Arnaud | | |Streiff Pauline | |Date |09.12.2011 | CAS DE BEERS [pic] Sommaire 1. Identifiez les influences structurelles dans l’environnement de De Beers. 2. À l’aide du modèle des 5(+1) forces de Porter, identifiez les facteurs clés de succès dans l’industrie du diamant. Lesquelles de ces forces ont connu les plus fortes variations ? 3. Considérez-vous que De Beers dispose de ressources uniques et de compétences distinctives ? La valeur de ces ressources et compétences est-elle croissante ou décroissante ? 4. Comment s’appelle le mouvement stratégique correspondant à l’ouverture de boutiques par De Beers ? Qu’est-ce qui justifie cette......

Words: 3092 - Pages: 13

Free Essay

Cas Caisse de Depot

...Évaluation du RAA : La présence de filiales, d’une division et de sociétés associées aux USA, au Canada et en Europe complexifie les opérations (par nature complexe) de la CDPQ, en rendant leur comptabilisation et la mission difficile. Les activités de gestion de portefeuilles spécialisés et d’IFD impliquent des transactions en devises étrangères à évaluer et à convertir, ce qui augmente le risque d’erreur de l’auditeur. L’évaluation des nombreux placements à la JV (plusieurs techniques : cote boursière, sous-jacent etc) présents aussi bien dans les marchés émergents qu’au Japon, nécessite beaucoup d’hypothèses et d’estimations, ce qui augmente la possibilité d’erreurs lors de la mission, surtout qu’il n’y a pas d’ÉF intermédiaires comme support. En 2008, la perte de 40G$ et le rendement global de -25% (moyenne de -18,5% au Canada) témoignent d’une grave précarité financière, augmentant les partis-pris de la direction lors de la préparation des ÉF à l’optimisme, surtout que les PCAA ont perdu de la valeur à cause de la crise financière et la grande majorité (2,7G$) touche les utilisateurs principaux via les régimes de retraite. La confiance en la direction des auditeurs est donc diminuée car cela accroit le risque d’AS. Le changement de direction affecte la qualité de l’information financière surtout que le PDG, M. Guay, a été « mis en repos », augmentant le travail des auditeurs sur les ÉF préparés. Un doute existe sur le respect des principes de fonctionnement du......

Words: 2902 - Pages: 12

Free Essay

Crise Des Subprimes

...Faillites des banques Crise de liquidité Marché interbancaire Saisie Dégradations des bilans des banques Perte de confiance Baisse du prix de l’immobilier Besoin de liquidité Dépréciation d’actifs Titrisation Risque de défaut de paiement Les banques ne se prêtent plus entre elles Autres institutions financières Hypothèque Crédit immobilier Banques commerciales Dilution des risques Opacité Décrivez le mécanisme de la crise des subprimes ? En quoi cette crise questionne les postulats sous-jacents au modèle libéral ? Postulats du modèle rationnel général : * Individualisme : le phénomène social est le produit d’actions et choix individuels * Compréhension : il existe une explication pour tout * Rationalité : il s’agit bien de choix rationnels, à condition de bien noter que la rationalité est contextuelle Postulats de la théorie des choix rationnels * Conséquentialisme : il apparaît clairement sur le schéma que ce postulat est à remettre en question * Les banques ont mis leurs actifs en péril * Les ménages américains sont ruinés * Egoïsme : OK * Maximisation : les acteurs du système ont certes cherché à maximiser leur bien être (ici, en augmentant leurs richesse système capitaliste). Mais le postulat de maximisation repose sur 2 conditions : * La nécessité d’une information parfaite : * Baisse du marché de l’immobilier * Phénomène d’opacité : on ne sait plus sur quoi reposent les créances et les titres. Ces...

Words: 240 - Pages: 1

Free Essay

Contrôle de Gestion

...option FC 2005-2006 Contrôle de gestion CONTROLE DE GESTION Une définition classique du contrôle de gestion le décrit comme « le processus par lequel les dirigeants s’assurent que les ressources sont obtenues et utilisées avec efficacité et efficience pour réaliser les objectifs de l’organisation » (Anthony, 1965). Ainsi, il faut comprendre le mot « contrôle » au sens de maîtrise et non pas de surveillance. Les dirigeants d’une entreprise doivent avoir la maîtrise de sa gestion, de la même façon qu’un conducteur doit avoir la maîtrise de son véhicule. Pour les petites entreprises, cette maîtrise ne nécessite aucun outil particulier car le dirigeant exerce un contrôle direct sur les opérations réalisées. En revanche, dès que la croissance de l’entreprise nécessite le recours à la délégation, les dirigeants doivent mettre en œuvre des outils leur permettant : - d’une part, de collecter les informations nécessaires pour prendre des décisions pertinentes, - de s’assurer que leurs décisions sont bien appliquées (incitation et contrôle). Le contrôle de gestion comprend tous ces outils, en particulier : - la comptabilité de gestion (analyse des coûts), - la gestion budgétaire (élaboration des budgets et contrôle des écarts), - les tableaux de bord, etc … Cette année, nous étudierons : 1ère partie : approfondissement des méthodes de calcul des coûts ........................................................2 Chapitre 1 – Typologie des charges et des......

Words: 15978 - Pages: 64

Free Essay

Gestion de Log

...Projet de Fin d’Etudes Pour l’Obtention du Diplôme Master en Ingénierie Informatique et Internet Intitulé : Gestion et centralisation des logs avec leurs corrélations Présenté par : BENZIDANE KARIM Le, 06/07/2010 Encadrants : Moussaid Khaild , Faculté des Sciences, Casablanca Zoubir Sami , Crédit du Maroc, Casablanca Ouali Youness, Crédit du Maroc, Casablanca Membres du Jury : Mr Abghour, Faculté des Sciences, Casablanca Mr Bouzidi, Faculté des Sciences, Casablanca Mme Fetjah, Faculté des Sciences, Casablanca Année Universitaire 2009 / 2010 1 Remerciements J’adresse mon remercîment à Mr. Zoubir sami pour sa disponibilité et écoute ainsi de m’avoir accepté dans son département et m’avoir permis le choix du sujet. Je remercie également Mr. Youness OUALI pour ses valeureux conseils ainsi que son encadrement au cours de ce stage allant de la démarche du travail jusqu’au technique de déploiement. Je remercie également Mr Abderahim SEKKAKI pour nous avoir donnée l’opportunité d’acquérir ces connaissances, ainsi que tous les enseignants que j’ai eu au long de ces 2 années du Master. Un grand merci à mon encadrant Mr Moussaid pour son aide et conseil pour que ce stage soit réalisé et finalisé. Je tiens aussi à remercier toute l’équipe du plateau ou j’étais à CDM, pour leur aide afin de me fournir les informations nécessaires pour le bon déroulement du projet . Mes remerciements aux membres des jurys qui m’ont honoré en acceptant de juger ce travail. 2 Table des......

Words: 19106 - Pages: 77

Free Essay

Le LibéRalisme En Europe Dans La 1èRe Moitié Du XixèMe SièCle , Un ModèLe de Plus En Plus Consensuel ?

...Europe dans la 1ère moitié du XIXème siècle , un modèle de plus en plus consensuel ? « Tout homme qui a du pouvoir est porté à en abuser » écrit Montesquieu dans De L’Esprit des Lois. A la fin du XVIIIème siècle, les Etats européens se portent sur le même modèle : celui d’une monarchie avec un seul homme à sa tête. Montesquieu, libéral explique l’importance de la balance des pouvoirs dans son ouvrage et argue donc contre le principe de monarchie absolue de droit divin. Le libéralisme reprend cette théorie de la balance des pouvoirs, et cette notion clef, est l’un des fondements des bouleversements institutionnels du XIXème siècle. Le libéralisme est un courant tout d’abord philosophique puis devenu politique, économique et social, qui marque le XIXème siècle. Le libéralisme s’inspire des idéaux du Siècle des Lumières en basant sa pensée sur : les libertés individuelles, la séparation des pouvoirs et la non intervention de l’Etat dans la sphère économique. Ainsi, les libéraux, pensent que l’Etat ne doit qu’intervenir pour défendre les libertés individuelles. Ce courant apparaît au milieu du XVIIIème siècle en France, Royaume-Uni mais aussi Allemagne, avec des philosophes tels que Montesquieu ou John Stuart Mill. Leurs pensées révolutionnent l’Europe du XVIIIème siècle, qui était pour la plupart des Etats sous une monarchie absolue ou un Etat autoritaire. Grâce au libéralisme, une classe sous-représentée souhaite plus de responsabilité : la bourgeoisie. Cet......

Words: 3629 - Pages: 15

Free Essay

Modele de Succes

...Modele de succes – invatati de la cei mai buni Zara Propunerea Unica de Vanzare (PUV) adoptata de Zara este aceea de a crea sau a imita cele mai recente tendinte intr-o perioada scurta de 2 saptamani; noile stiluri sunt disponibile in vitrinele magazinului pentru o perioada ce nu depaseste 4 saptamani. In cazul in care un produs nu se vinde, acesta este imediat scos din vitrina si stocurile sunt eliminate dupa o saptamana. Se spune ca Zara are cea mai neobisnuita strategie de marketing: politica publicitatii zero; in schimb, compania prefera sa investeasca o cota-parte din venituri pentru deschiderea de noi magazine. Strategia de marketing urmata de Zara este foarte eficienta, datorita: 1) preturilor accesibile si 2) raspunsului unic la cerintele pietei. Deoarece produsele se misca foarte repede in magazinele Zara, clientii simt presiunea de a cumpara un produs, de teama ca nu il vor mai gasi data viitoare3. Strategie de marketing: • Locatii de vanzare premium • Aproape zero publicitate: 0.3% din vanzari pentru advertising (majoritatea competitorilor din industrie investesc aproximativ 3.5% din cifra lor de afaceri in marketing). • Target: 25-35 de ani • Preturi scazute si produse la moda: deoarece produsele au o mobilitate foarte mare in magazine, exista o presiune crescuta asupra clientilor de a le achizitiona repede, ceea ce ii permite retailerului sa discounteze doar 18% din produse, comparativ cu aproximativ 35% in cazul celorlalte companii......

Words: 1033 - Pages: 5

Free Essay

La Complexité Des Rapports Entre Mère Et Fille

...Synthèse n°2 : La complexité des rapports entre mère et fille Plan : I. Le rôle de la mère II. Les causes de la complexité de ces rapports III. La bonne entente de la mère et de la fille Tout d’abord, nous pouvons dire que la mère et la fille sont reliées par un lien charnel inévitable. En effet, un enfant est tout de même le fruit de ses parents, ici nous nous attarderons uniquement sur la mère. Herb WATSON au travers de sa photographie « Beautiful mother and her adult daughter » traduit bien ce lien. La mère et la fille se ressemble énormément, ce qui montre très bien qu’elles sont toutes les deux liées par quelques chose. Caroline ELIACHEFF et Nathalie HEINICH dans leur essai nous explique très bien ce lien qui peut unir mère et fille. Au-delà d’entretenir des relations parentales, c’est-à-dire où la mère garde l’autorité sur la fille, elles en viennent à devenir des complices, à se faire des confidences, à se donner des conseils. Mais d’après les deux essayistes cette relation « amicale » doit être entretenue dans la limite du raisonnable, car à devenir trop « copines », la mère et la fille pourraient en avoir des retombées sur leurs vies sociales (surtout la fille pour qui tout reste à construire !). La mère ne doit pas s’éloigner de son rôle de mère, qui est tout d’abord d’éduquer sa fille. Farida dans son interview recueillit par Abdelmalek SAYAD, explique que « l’obsession de sa mère, c’est l’école », pour quelle mère n’est ce pas le but ultime......

Words: 1455 - Pages: 6

Free Essay

Etude de Cas Rim

...économiques des réseaux - Thierry Pénard – 2008/2009 - Master 2 Economie et conseil en technologie de l’information et de la communication et e-business Résumé L’étude que nous allons vous présenter va porter sur la compagnie canadienne « Reaserch In Motion » (RIM), célèbre pour exploiter et commercialiser les smartphones BlackBerry. Le marché des smartphones est en plein dynamisme aujourd’hui, ce qui est notamment du à l’entrée de nouveaux acteurs tels que HTC et Apple. L’objet de notre étude est de représenter la chaîne de valeur et le « business model » contenu dans BlackBerry. Plus généralement, nous nous pencherons sur une analyse concurrentielle du milieu des smartphones, à savoir quelles seront les perspectives et les tendances futures de ce marché. Sommaire Introduction I – Descriptif de la firme et son environnement 1.1 Présentation de RIM, maison mère de BlackBerry 1.2 Environnement 1.2.1 Présentation des marchés 1.2.1.1 Smartphones 1.2.1.2 Services mobiles et logiciels 1.2.2 Analyse Structure Comportement Performance 1.2.2.1 SCP sur les smartphones 1.2.2.2 SCP sur les services mobiles II – Modèle BlackBerry 2.1 Positionnement stratégique de la firme 2.2 La création de valeur chez BlackBerry 2.3 Matrice SWOT de la firme RIM III – Stratégies 3.1 Hier : Le vent en poupe 3.2 Aujourd’hui : Le vent tourne 3.3 Demain : la tempête ? Conclusion Introduction Depuis quelques années, le marché des « téléphones mobiles intelligents », dits......

Words: 6197 - Pages: 25